Loading...

Méthode pédagogique

Méthode pédagogique 2019-01-14T10:02:01+02:00

La méthode «Pédagogie pour le troisième millénaire» (PTM), conçue par Patrizio Paoletti et une équipe de professionnels issus de différents secteurs de compétence, vise à élaborer et à sélectionner des idées et des outils pour favoriser le développement du potentiel humain.

PTM est un système pédagogique dont l’efficacité est étayée par les résultats des recherches psychologiques, menées avec l’Université de Padoue, et neuroscientifiques avec les Universités Bar Ilan et La Sapienza de Rome. Celles-ci ont porté sur les différentes applications de la méthode, en particulier sur la formation en classe d’enseignants, d’éducateurs et de parents issus de milieux sociaux et culturels différents.

La rencontre avec la PTM vise à accroître les capacités relationnelles, conceptuelles et opérationnelles dans les contextes d’intervention sociale en travaillant en particulier avec le personnel pour apprendre à :

  • se représenter correctement les événements en cours
  • préfigurer avec exactitude le rôle de tout un chacun et le jouer de manière indépendante et compétente
  • évoluer dans un monde qui change
  • s’adapter à la vitesse que requiert ce changement
  • faire preuve de la résistance/flexibilité nécessaires que requiert le changement

La Fondation Patrizio Paoletti est le partenaire pédagogique de Tree of Life International. La Fondation Paoletti voit le jour à Assise à l’aube du troisième millénaire grâce à Patrizio Paoletti. En effet, sa sensibilité à l’égard du thème de l’éducation et du développement l’incite à réunir autour de lui un groupe de pédagogues, de psychologues, de sociologues, et même de responsables et de chefs d’entreprise sensibles depuis longtemps à l’idée de l’éducation comme acte de communication. La Fondation cible ses activités dans le domaine de la recherche, de l’éducation et de l’enseignement en favorisant le bien-être social et les droits de l’enfant.

Apprendre à apprendre

Pédagogie pour le troisième millénaire estime que le rôle de l’éducation est de soutenir le désir naturel d’apprendre, propre à chaque enfant et à chaque homme. La tâche primordiale de l’éducateur est donc de faire naître le désir d’apprendre et, à cet égard, il est soutenu par la formation aux idées/outils de l’observation, la médiation, la transmission et la normalisation selon la méthode PTM.

Approches

Approche participative

Cela revient à stimuler le plus possible et à reconnaître l’initiative des personnes en tant qu’acteurs conscients de leurs besoins, capacités, aspirations et prérogatives. Il s’agit d’une approche qui vise à favoriser l’approfondissement de la connaissance du potentiel que chacun porte en soi et qu’il peut exprimer à travers une première phase d’écoute par d’autres personnes et une deuxième phase de reconnaissance des espaces d’expression.

Approche des droits de l’enfant

Dans le cadre de ses activités quotidiennes, l’Albero della Vita fait référence à la Convention internationale des droits de l’enfant et de l’adolescent (CRC) en favorisant dans chaque intervention les droits et les opportunités des enfants et des adolescents. L’adoption de cette approche signifie, d’un côté mettre l’enfant au centre et, de l’autre, l’écouter en le reconnaissant en tant que sujet en mesure de se former et d’exprimer des idées, de participer aux processus décisionnels et d’influencer la prise de décisions.

Approche qualitative

Aspect quantifiable qui indique dans quelle mesure les projets ont favorisé des processus plus qualitatifs, plus efficaces et plus à même de répondre aux besoins. L’Albero della Vita veut que ses actions débouchent sur des résultats optimaux, en faisant appel aux meilleurs processus applicables et en utilisant des outils efficaces ainsi que des systèmes d’évaluation qui mettent en évidence l’impact réel de son travail.

Approche préventive

Cela signifie accorder toujours la plus grande attention et la priorité à la connaissance des facteurs sur lesquels reposent les problèmes qui touchent les enfants et les adolescents afin d’anticiper les phénomènes et de miser sur la prévention en tant que partie intégrante de l’intervention éducative, en les éduquant pour qu’ils prennent conscience des comportements et en travaillant sur la responsabilisation des enfants et des familles. En d’autres termes, agir pour améliorer le futur de ces enfants, non seulement ici et maintenant, mais aussi de manière structurelle.

Approche systémique

Cerner les sujets auxquels s’adressent nos interventions sociales en faisant référence aux systèmes dans lesquels évolue l’individu et en cherchant à ne pas le voir comme détaché de son contexte quotidien. À l’inverse, il faut prendre en considération également son système de relations dans le sens le plus large possible : celui de la famille en premier lieu, mais aussi scolaire, professionnel, politique et du quartier où il vit.

Approche de proximité et de cohésion sociale

Repartir des territoires où existe le besoin pour mettre en premier lieu l’enfant, l’adolescent, la famille et en général le bénéficiaire au centre des interventions, en le considérant comme une ressource bien avant de le regarder comme un porteur de problèmes spécifiques et, de ce fait, en le faisant participer directement en tant que vecteur de changement pour lui et pour le milieu territorial auquel il appartient.

Approche interculturelle

L’interculture en tant que domaine d’échange d’identités, de cultures, de personnes, où les différences et les similitudes peuvent être mises en contact et en interaction dans le but d’atteindre le meilleur résultat pour tous. Une approche qui repose sur la confrontation de concepts, pensées et valeurs au centre de laquelle se trouve l’enfant dans son intégralité, indépendamment du lieu et de la culture dont il est issu.